Thématiques et interviews

Le travail du bois à la main – avec Florian Carpentier Partie 1

“Ce n’est pas du travail à l’ancienne mais du travail a la main” Portrait de Florian Carpentier, un artisan du bois qui travaille avec passion et un parti pris certain dans ses réalisations. L’Association Monique Teneur Sauvegarde du Patrimoine Rural lui a confié pour la partie charpente, la réalisation de la restauration de la bergerie de Rue, remontée au Musée de Plein Air de Villeneuve d’Ascq en 2015. J‘ai commencé mon activité professionnelle dans l’industrie, ma famille travaillait dans le bois et il ne fallait surtout pas faire ça. J étais plutôt discipliné, je n’ai pas fait ce qu’on m’a dit de ne pas faire. J’avais

Lire plus »

Le Pain

Parmentier écrivait : « l’homme ne croit pas être nourri, si l’aliment ne lui est pas présenté sous forme de pain ». Le pain occupe une place fondamentale dans l’alimentation des populations On mange environ 1 kg de pain par jour en 1750. Le pain pouvait être fait de froment pur mais peu pouvaient se permettre ce luxe. La farine la plus employée est la farine de méteil, mélange de blé et de seigle pour la confection du pain de ménage. Les plus pauvres consommaient un pain fait à la farine de seigle, d’orge et d’épeautre. Dans les temps les plus difficiles,

Lire plus »

Le travail du bois à la main – avec Florian Carpentier Partie 1

“Ce n’est pas du travail à l’ancienne mais du travail a la main” Portrait de Florian Carpentier, un artisan du bois qui travaille avec passion et un parti pris certain dans ses réalisations. L’Association Monique Teneur Sauvegarde du Patrimoine Rural lui a confié pour la partie charpente, la réalisation de la restauration de

Lire plus »

Le Pain

Parmentier écrivait : « l’homme ne croit pas être nourri, si l’aliment ne lui est pas présenté sous forme de pain ». Le pain occupe une place fondamentale dans l’alimentation des populations On mange environ 1 kg de pain par jour en 1750. Le pain pouvait être fait de froment pur mais

Lire plus »
×
×

Panier